RSS

LE PARCOURS DU PERIPLE

 

FRANCE Drapeau de la France      ALLEMAGNE Allemagne   AUTRICHE  Autriche   REP TCHEQUE Tchéquie  

HONGRIE Hongrie  ROUMANIE Roumanie

Une première approche de la Roumanie

LE PARCOURS DU PERIPLE camion_076m8o8n8    p8r8e8c8i8e8u8x8    van2

 

Avec Jean Luc et Monique, un couple trouvé sur un site de rencontres (rigolez pas) de camping caristes, et Nicole une copine, nous partons sur les routes chacun dans son véhicule et allons parcourir quelques milliers de kilomètres pour rejoindre la ROUMANIE.

J’ai un peu trop forcé « la bête » et je me retrouve depuis une semaine avec une cystite, un lumbago et une pointe sous le pied. Bref, aujourd’hui je cours un peu partout pour finir ma préparation.

Nicole et moi partons les rejoindre à Hirtzbach, près de la frontière allemande le 15 mai. Nous ferons le parcours en 3 jours.

Lundi 14 mai

Nous nous sommes arrêtés chez les cousins de Nicole, à Saint Pourcin sur Sioule. De la pluie depuis hier.

1ère nuit en condition réelle dans mon Précieux. J’ai donc dormi au rez de chaussée. Pas encore trouvé le bon emménagement. Emberlificotée dans le sac à viande et dans le sac de couchage avec 2 couvertures polaires. Il fait 8° ce matin et il pluvine. Malgré ça, je suis heureuse dans mon Précieux, il est très confortable. Je n’ai pas encore retrouvée la souplesse et suis encore un peu tiraillée dans le bas du dos.

Nous avons encore déjeuné chez les cousins et sommes repartis avec le ventre plein (paté aux pommes de terre avec une tonne de crème fraiche bien grasse)

Route sous la pluie constante et un ciel bas et gris. Stop ce soir sur le parking d’une clinique à DOLE dans le Jura. Comme j’ai roulé avec le chauffage , l’habitacle est tempéré et c’est agréable de taper sur l’ordi dans mon petit lit en mangeant une soupe. ali_divers_060

Mardi 15 mai

Nous avons visité COLMAR avec un soleil magnifique, une très belle après-midi à voir toutes ces maisons colorées à colombages et la Petite Venise bien sûr.

A la sortie du parking, bien que nous ayons programmé nos GPS, nous nous sommes perdues et avons fait les derniers kilomètres seules et sous une pluie battante. Nous avons donc retrouvé Monique et Jean Luc et avons partagé une bouteille de champagne pour  bien commencer le périple. Nous sommes à Hirtzbach sur une aire de camping car, au calme.

J’avais acheté de la saucisse blanche, que j’ai fait cuire avec une pomme de terre. J’adore, j’avais l’impression de jouer à la dinette dans mon Précieux.

Mercredi 16 mai

Nous avons tous très mal dormi ! pas d’explication

Nous avons programmé nos 3 tom tom et nous avons eu 3 routes différentes avec 2 HEURES de différence ; difficile à comprendre !!!!

Si bien que je perds Nicole dans les premiers kilomètres et je choisi l’option autoroute, je gagne 2 heures. Autoroute gratuite mais des milliers de camions et des bouchons sur les 3 voies à l’approche des sorties des grandes villes. Le tout sous une pluie battante, sur une chaussée aspergeante avec des bolides à 150 sans lumière. Waouh, l’angoisse sur tout le parcours. J’arrive enfin sur le parking de camping-car, et je découvre l’endroit où on va passer la nuit. Je pensais au départ et de loin que c’était un concessionnaire de camping-car. Il y en a partout sur 2 grands parkings. Je fais 2 fois le tour et non c’est bien à cet endroit idyllique. Toute seule je serais partie,  j’ai horreur de ça.

Vu le temps de chien à ne pas mettre un orteil dehors, c’est moins grave, on est tous chez soi enfermés.

Apéro du soir dans mon Précieux à se raconter diverses anecdotes du parcours. Une soupe et du fromage, je saute dans le lit pour écrire. Pas d’internet ce soir.

Jeudi 17 mai

Toujours sous la pluie, nous allons visiter l’extérieur du château de TRAUZNITCH. Nous passons l’après midi dans les rues de LANDSHUT. Magnifiques maisons colorées, de très belles boutiques et une église de 131m de haut en briques (la plus haute au monde !). J’en profite pour acheter      encore des saucisses dans une charcuterie ou il y avait la queue jusqu’à l’extérieur. Puis nous galérons pour trouver l’autoroute car il y a des travaux partout, et nous tournons en rond, du moins le GPS nous fait tourner en bourrique. La fin de l’après midi ne se passe pas très bien, je n’ai que des galères. Tout d’abord,

- la porte du frigo n’arrête pas de s’ouvrir,

-ensuite pas moyen de me connecter pour internet,

-la tablette est complètement déchargée alors qu’elle était branchée,

- je ne retrouve plus le programme Paint, pour mettre le nom sur chaque photo, alors que je travaillais dessus

Donc, j’arrête les frais, il est  22H 30 et j’ai envie de pleurer tellement je suis énervée. Demain, oui ça ira mieux demain.

Vendredi 18 mai

Nous sommes en république Tchèque. Achat de la vignette obligatoire

Le soleil est présent et bien évidemment nous pouvons regarder les paysages avec des grandes forêts et des prairies très vertes plein de fleurs blanches.

Nous nous arrêtons à Cesky Krumlov, ville médiévale classée Unesco ou se trouve un très grand château. Très jolie ville très typique. Le bord de l’eau est très romantique avec des chanteurs et musiciens.

Nous visitons le musée et la tour d’où nous découvrons en haut les alentours et la rivière Moldau.

Il est 16 heures et le château est déjà fermé : énigme !!

Malgré cela, des cars entiers de japonais, de chinois se pressent partout, beaucoup de jeunes qui se prennent en photo, allant même mettre leur vie en danger pour prendre LA pose. Sans parler des selfies ridicules.

Nous trouvons ensuite un parking à la campagne près d’un monastère. Très calme, nous entendons tous les oiseaux dans les arbres, et ça me fait du bien après le vacarme de la ville.

Je n’arrive plus à avoir internet avec mon boitier. De plus, problème avec ma connexion Bluetooth dans la voiture. Encore des galères.

Samedi 19 mai

Visite du Monastère de Telc, qui n’est plus en fonction, mais qui est assez interessant. Puis passage dans le village d’Holasovice, classé Unesco. C’est une rue de210m sur 70 avec 23 maisons identiques dont les facades style baroques et toutes maçonnées,  cachent les cours et  les batiments de ferme

Puis après le déjeuner, je pars seule car ça me pèse d’être toujours en 3ème position et c’est fatiguant. Je rejoins la ville de Ceske Budejovice. Malheureusement j’arrive trop tard pour voir une course à pied ou tous les concurrents ont été aspergés de poudre de couleur (comme à la fête de Holi en Inde). Belle ambiance quand même. Je me dirige vers le centre-ville ou tout est fermé. Les boutiques ferment à 13 heures ! Je fais un grand tour quand même et je m’aperçois que je suis perdue : je tourne en rond et pas moyen de retrouver le parking. J’oubliais de mentionner qu’il fait très beau et chaud également. Je me suis fait peur car je n’avais pas noté le nom du parking (ça ne m’arrivera plus !).

Ensuite, une centaine de kilomètres pour trouver le parking de nuit. Sur la roue, je vois au loin le ciel qui devient de plus en plus noir et la pluie, l’orage, les grêlons. Je préfère m’arrêter et en quelques minutes la route est inondée. Nous nous retrouvons sur le parking qui est payant et nous cherchons un autre endroit pour passer la nuit. Nous trouvons des bâtiments de bureaux et nous installons sur les parkings. Demain c’est dimanche.

Dimanche 20 mai

Autriche : Visite d’une ville Unesco TREBIC, absolument magnifique. Concours de majorettes sur la place. Les petites filles dans leur tenue sont trognonnes, mais nous n’avons pas le temps de rester pour les voir.

Lundi 21 mai

Hongrie : Nous partons Nicole et moi avant JL et Monique, pour arriver le plus tôt possible au camping.

Mais notre GPS nous joue des tours et nous éloigne de l’autoroute. Au bout d’un moment, je quitte Nicole pour rejoindre cette autoroute alors que le GPS refuse ce chemin tout au long !!!

Ah cet informatique, je n’ai que des ennuis.

Tout au long du parcours,  les cerisiers bordent la route et ça commence à rougir ; Lundi de Pâques et aucun camion sur les routes.

Arrivée dans le camping de Budapest pour 3 jours sans bouger (du moins le véhicule). Une bonne douche et ça repart.J’ai  enfin la wifi et l’électricité.

Mardi 22 mai

Nuit au 1er, un peu mal au dos, c’est assez dur. Un petit orage et quelques gouttes de pluie, mais le soleil est présent au lever jusqu’au diner.

Nous avons pris le tram ensemble et je suis partie seule dans  le marché couvert. Bons souvenirs dans ce marché avec Michel. Toujours la même ambiance ; au 1ER les petits restos ou j’ai dégusté une soupe goulash, puis au rez de chaussée les échoppes  de charcuteries et de fruits. Des cerises, des fraises à gogo et pas chères.

Un petit tour dans le quartier et je suis rentrée à pied et j’ai profité du transat à l’ombre et au calme, avec un bouquin. J’ai encore passé quelques heures à essayer de remettre en marche mon routeur internet ; pas moyen de trouver le problème de connexion.

Mercredi 23 mai

Le problème avec les connexions informatiques, c’est qu’on ne sait jamais si ç’est notre appareil ou si le problème vient des tuyaux ??????

Ce matin, pas de wifi ?

Nous avons pris le métro M1, ligne ouverte en 1896 électrique et le premier du Continent. Cette ligne et l’avenue AndrasSy font partie du patrimoine mondial.

La place des Héros, une des plus anciennes au monde. Les statues représentent  des souverains et des chefs d’Etat. Puis les bains thermaux Szechenyi. Prix 18€, trop cher pour rester quelques heures à peine. Constitués de 21 bassins, ces bains sont l’un des plus grands d’Europe.

Passés devant le Parlement, inspiré du Parlement de Londres. 3ème plus grand Parlement du monde. Malheureusement, nous n’avons pas pu acheter de tickets, les visites étaient déjà complètes pour ce jour.

Après déjeuner dans un parc, nous avons redescendu la rue Andrassy, (ça me fait penser à Sisi et le Comte Andrassy) Ça c’est pour les cinéphiles comme Valou !. Rue très longue 2,4 kms et 45m de large, bordée d’arbres (Champs Elysées) avec des boutiques de luxe des deux côtés, cafés et restaurants chics.

Nous sommes entrés à l’Opéra qui est en rénovation complète, mais j’ai voulu faire une petite visite en français couplée de deux mini-concerts pour 9€. JLuc, Monique et Nicole sont partis.

J’ai apprécié le peu à voir, le fumoir, le bar, les escaliers car le théatre est fermé. Une cantatrice et un Ténor ont chanté. Nous étions assis dans l’escalier et comme j’étais sur la première marche, j’ai pu voir les cordes vocales de la cantatrice ! Des airs très connus bien sûr pour ne pas effrayer les non-initiés  Pris des photos de la salle sur une télévision, donc pas très nettes.

J’ai un peu flâné dans cette rue et puis j’ai repris le métro jusqu’au camping.

Ce soir c’est rangement, demain nous arrivons en Roumanie, je ne sais pas si il y aura la wifi ??? ordi_042microhom_111

 

allez sur la page roumanie en haut à droite du blog

 

3 Réponses à “LE PARCOURS DU PERIPLE”

  1. Françoise Dit :

    coucou,

    Toujours aussi palpitants ces récits si bien décrits.
    Ici la vie est plus calme…
    Bises.

    Françoise

  2. Chris Dit :

    Merci Mumu,
    de ces belles photos et de nous faire profiter des ces vues magnifiques.
    Et en plus tu prends le temps de nous faire le récit…par contre cela n’a pas l’air rose et simple tous les jours.
    Prends quand même soin de toi
    Nos pensées t’accompagnent
    Grosses bises
    Chris

  3. annick Dit :

    Coucou ma Mumu

    Enfin un peu de temps pour te lire, OH cela me rappel notre voyage à l’ile
    Maurice, la voiture en panne et nos petites galère. Mais je vois que pas facile de voyager en précieux sur les routes.Tu es très courageuse!!
    tes récits sont toujours captivants
    gros bisous

Laisser un commentaire

Ma petite vie a mayotte |
Les bouc'tins |
Road Trip Australie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le Corbusier in Poland
| Dans la valise de Gwenn
| RandoCarnac2018